Record sans dormir

Nous avons tous été confronté à certaines périodes de notre vie a des insomnies plus ou moins importantes. Dès le lendemain nous percevons les premières conséquences de ces nuits agitées: mauvaise humeur, somnolence, inefficacité au travail. Que dire alors après une nuit blanche et mieux encore après plusieurs nuits consécutive sans dormir. Découvrons ensemble, le record du monde de privation de sommeil appelé aussi le record sans dormir.


record privation sommeil
Combien de temps peut-on résister sans dormir?

Les premières expériences de privation de sommeil


Les travaux de privation de sommeil remontent a George Thomas White Patrick et J. Allen Gilbert en 1896 qui ont gardé éveillé 3 jeunes gens pendant 88 à 90 heures. Les jeunes étaient occupés par différents tests physiologiques et psychologiques. Les premières conséquences observées furent une altération du temps de réaction qui augmentait significativement par rapports aux sujets bien reposés et des difficultés de mémorisation. Un des sujets raconta avoir eu des hallucinations. Pendant l'expérience, les 3 jeunes avaient pris du poids. Après l'expérience et près de 12 heures de sommeil, les capacités de chacun furent régénérées et les scientifique ne notèrent aucun désagrément.

En 1959, une équipe médicale de la ville d'Oklahoma enregistre la performance de Peter Tripp, un disc jockey de New-York qui resta éveillé 201 heures. Quelques jours après l'expérience, il présenta des hallucinations visuelles ou auditives. Les scientifiques n'ont pas pu conclure précisément sur l'expérimentation car il s'était avéré que l'homme était consommateur de drogues et amphétamines. Cela aurait pu troubler et interagir avec l'expérience.


Le record sans dormir


En 1964, un jeune américain de 17 ans du nom de Randy Gardner décida de battre le record sans dormir. Les résultats de son défi servirait à illustrer son projet scientifique « les effets de la privation de sommeil » dans sa classe de lycée. William Dement (docteur en neuroscience - Etats-Unis) qui eu connaissance du projet par la presse lui proposa de contrôler son état de vigilance (ce qui n’avait pas été fait dans les records antérieurs) pour être certain qu’il ne dormait pas. Il resta éveillé 264 heures (11 jours). A la fin de la privation il fut capable de discuter avec des journalistes. Hormis la fatigue, il ne présenta aucun élément délirant ou hallucinatoire. Il dormi 14 heures et 40 minutes après avoir établi ce record sans dormir.

Officiellement, c'est donc Randy Gardner qui détient le record du monde sans dormir. Je n'ai pas trouvé ce record dans le Guinness car d'après les informations que j'ai récolté, cette catégorie de record a disparu du Guinness en 1990 car considérée comme trop dangereuse pour le corps humain.

En 2007, Tony Wright, un britannique de Cornouailles de 42 ans a prétendu avoir battu le record de privation de sommeil en restant 266 heures éveillé. D'après lui, sa performance tenait à son régime alimentaire composé d'aliments crus comme des fruits et des graines. Son record n'a jamais été homologué.

randy gardner
Randy Gardner, détenteur du record sans dormir


Les effets de la privation de sommeil sur la santé



L'expérience de Gardner a démontré que l' extrême privation de sommeil a peu d' effet, autre que les changements d'humeur associés à la fatigue. Cela est principalement dû à un rapport par le chercheur William Dement , qui a déclaré que le dixième jour de l'expérience, Gardner avait été, entre autres, en mesure de battre Dement au flipper.

Cependant, le Lt. Cmdr. John J. Ross, qui a surveillé son état de santé, a rapporté des changements cognitifs et comportementaux graves. Ceux-ci comprenaient des problèmes de concentration et de mémoire à court terme , la paranoïa et les hallucinations . Le onzième jour, quand il a été demandé à Gardner de soustraire sept à plusieurs reprises, en commençant par 100, il s'est arrêté à 65. Lorsqu'on lui a demandé pourquoi il s'était arrêté, il a répondu qu'il avait oublié ce qu'il faisait.



Combien de temps peut-on survivre sans dormir ? 



Malgré le record établi par Randy Gardner, le seuil de tolérance sans sommeil est bien plus bas. Les scientifiques estiment à 72 heures, soit trois jours, la limite à laquelle le manque de sommeil commence à provoquer de sérieux troubles sur notre corps. Dès les premières 24 heures sans dormir, l'organisme connait des mécanismes inhabituels. Si le rôle du sommeil sur le cerveau reste encore flou, une récente étude suggère qu'il permettrait notamment de nettoyer les toxines présentes dans l'encéphale. Dès le premier jour, l'absence de sommeil va donc avoir un impact important sur le cerveau et son fonctionnement. Et comme le cerveau est le chef d'orchestre du corps, les conséquences vont se manifester à de multiples endroits. La sécrétion de certaines hormones va se trouver perturbée, impactant directement le fonctionnement des muscles et des organes. Les risques au niveau cardiaque sont particulièrement importants après 3 jours sans dormir. Nous comprenons mieux maintenant pourquoi cette catégorie de record a disparu du Guinness.


Et vous, quelles conséquences avez-vous observé après avoir passé 24 heures sans dormir? J'attends vos retours d'expérience.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vos commentaires sont les bienvenus.